Waders : lesquels choisir pour pêcher en float tube

Les waders sont comme un pantalon étanche qui ressemble à un bleu de travail. Cette « combinaison » va du buste aux pieds, ce sont comme des bottes salopette. Constitués généralement de matériaux comme le néoprène ou le PVC, les waders permettent de tenir vos jambes au sec pendant vos sessions pêche mais aussi de vous protéger de façon thermique (ce qui peut être appréciable quand on connaît la température de certains biotopes en hiver)

C’est un accessoire très utile quand on sait que le float tube maintient l’eau au niveau du buste du pêcheur.

Comme pour la pêche à la mouche, le port du pantalon de wading est en réalité indispensable pour pratiquer la pêche embraquée sur float tube. Les cuissardes seraient elles trop courtes pour garantir l’étanchéité.

Pour ne pas être trop encombré, nous vous conseillons d’enfiler les waders (tout comme les palmes qu’il vaut mieux mettre au dernier moment) une fois le float tube gonflé.

Porter des waders vous assure aussi plus de sécurité : vos jambes seront plongées dans l’eau et vous pourriez vous blesser avec un rocher ou un hameçon. C’est en couche supplémentaire qui limite les risques de blessure.

Comment choisir ses waders ?

Le choix de vos waders doit s’effectuer selon plusieurs critères que nous détaillerons plus bas : finition au niveau des pieds, matière, taille et palmes.

Comparaison de 3 modèles de waders

 
Résistance au froid
Solidité
Rapport qualité/prix
Waders PVC Sert

waders-pvc-sert





56€ sur Amazon !
Waders Neoprene Dawa

waders-neoprene-daiwa





96€ sur Amazon !
Waders Respirant Hydrox Orcades

waders-respirant-hydrox





199€ sur Amazon !

Forme des waders

On distingue deux formes de waders : l’un avec une finition bottes et l’autre constitué de chaussons.

Les waders bottes sont des combinaisons avec des bottes intégrées qui permettent de s’équiper assez rapidement. En revanche, étant donné qu’il s’agit de bottes, le maintien de la cheville n’est pas optimal (surtout dans l’eau).

Les waders chaussons, qu’on appelle aussi stockingfoot, sont des modèles qui se terminent par des chaussons en néoprène. Cet équipement, pour être complet, nécessite l’acquisition de chaussures spéciales wading. Il offre un meilleur confort et permet d’avoir un pas plus assuré. En général, ce type de chaussons permet d’utiliser des palmes efficaces comme ceux de plongée.

Quelle matière choisir ?

Le choix de la matière dépend surtout de votre pratique avec le float tube.

Les waders en PVC ont une matière plutôt rigide. Leur robustesse vous garantira une bonne résistance aux frottements avec les éléments végétaux rencontrés lors de votre partie de pêche. A noter que la matière est facilement réparable avec des rustines en cas de fuite. Ce modèle est davantage adapté aux sessions en été ou au printemps lorsque la température de l’eau de descend pas en dessous de 15 degrés. Le PVC ne permet pas à la peau de respirer et d’évacuer la transpiration. On notera aussi que ce modèle se décline surtout en modèle bottes, on retrouve assez peu de modèle chaussons. C’est le modèle de waders le plus abordable : comptez environ 50 euros.

Les waders en néoprène se portent en été comme en hiver mais l’évacuation de la transpiration reste difficile ce qui peut être gênant à la période estivale. La combinaison se décline en bottes et en chaussons mais on peut aussi choisir la qualité du tissu avec l’épaisseur : de 3 à 5 mm généralement. Sa matière assez malléable est facile d’entretien et plutôt résistante aux frottements. Avec ce type de modèle il faudra le plus possible éviter de franchir de la végétation et plus généralement de marcher avec hors de l’eau. En effet, il est moins facile de réparer ce type de combinaison.

Les waders respirants représentent la nouvelle génération de waders : ce sont des modèles haut de gamme qui, vous l’aurez compris, ne se vendent pas au même prix que les waders néoprène ou PVC. Ce modèle peut se porter pendant les périodes estivale et printanière, jusqu’à une température de l’eau à 10 degrés. Il n’est pas conseillé de porter ce modèle lorsqu’il fait des températures hivernales, il faudrait alors s’équiper de sous-vêtements techniques garantissant un peu de chaleur. Le gros avantage de ce modèle est qu’on peut facilement le ranger dans un sac, il n’est pas encombrant (surtout lorsqu’il est décliné en chaussons). Aussi, la matière Gore-Tex permet une évacuation de la transpiration assez efficace et un séchage rapide. Ce modèle est comme une deuxième peau : vous êtes totalement libre de vos mouvements. Enfin, les accrocs sur cet type de modèle se répare plutôt facilement.

Quelle taille prendre ? Pour quelles palmes ?

Pour choisir le modèle de waders qu’il vous faut, il faudra regarder la taille en vous basant sur votre buste et surtout sur votre pointure.

Nous vous conseillons de partir sur votre taille habituelle et pour la pointure de prendre une taille au dessus. Cela vous permettra de porter des vêtements et sous-vêtements chauds en dessous de votre combinaison : dessous Damart, collants, chaussettes polaires, vêtements techniques… Aussi, le fait d’être serré dans sa paire de chaussons ou de bottes peut favoriser la baisse de température. En d’autres mots : vous sentirez plus le froid.

Pour être certain que le waders s’adapte bien à votre morphologie, nous vous conseillons d’opter pour des modèles aux bretelles réglables.

Il faudra également veiller à ce que le type de waders s’adapte à vos palmes car toutes ne s’adaptent pas bien aux bottes ou aux chaussons (attention, c’est souvent le cas lorsque vous acheté un kit avec votre float tube).